Xavier BOUTOT

XAVIER BOUTOT

 

 

Préface

             Les poètes sont devenus trop rares et trop peu lus pour qu’on ne prête pas aussitôt attention à ceux qui nous proposent de les apprécier.

             Ainsi en est-il pour moi à propos des dernières méditations, habilement rimées de Xavier Boutot, lequel n’en est pas à son coup d’essai en matière de poèmes.

             Grâce à ce recueil placé sous le patronage de Diogène, comme nous prévient le titre, l’auteur nous invite à le suivre avec bonheur dans une très sympathique et profonde méditation.

             Avec bonheur ai-je dit, mais aussi, suivant les textes, avec une gravité  parfois gauloise donc d’autant plus sympathique mais aussi, quand nécessaire, avec un sérieux émouvant quand sont abordés les thèmes qui ne peuvent que nous toucher. Ceux de la foi d’abord, solides sans être mièvres, mais aussi le froid de l’hiver et la misère qu’il engendre, la solitude vécue différemment, à deux ou avec Dieu ; la douleur physique -ou morale- dont la violence surprend toujours mais qui, en fin de compte, même encore palpitante nous fait dire « tout va bien » car il faut bien crâner …

 

            Et puis, fidèle à Diogène, philosophe cynique s’il en fut, mais tout autant original, Xavier Boutot, dont le stylo remplace la lanterne du vieux sage cherchant un homme, nous invite à son tour à découvrir, parmi nous, les excès, les outrances, la bêtise souvent verte… les bonheurs, bref, tout ce qui meuble, embellit ou enlaidit notre existence. Et l’humour que l’on trouve dans les « con-quérants » joyeuse satire des …. du même nom est un régal. De même à la Prévert, tout ce que recèle le sac du facteur ou encore, étrange recette, relevant de la plus pure alchimie et de l’observation, l’art de fabriquer une donzelle ! Et quelle donzelle !

             Mais pourquoi en dire plus ? C’est tout simplement, sous l’éclairage que nous donne la lampe du vieux Diogène qu’il faut, dans la quiétude d’une soirée au coin du feu, découvrir ces textes. Apprendre comment, en cherchant à mieux comprendre tout ce qui nous anime,  nous charme et nous émeut – hommes et femmes réunis – Xavier Boutot quant à lui a trouvé son chemin, celui d’un poète qui, à son tour, nous éclaire.

                                                                                    Claude MICHELET 

Revenir en haut de la page.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×