Jacqueline et Gaston BAZALGUES

Histoire et Ethnologie

Photo 105

Gaston (Émile) Bazalgues, en occitan Gaston Basalgas (Couzou, 26 février 1938) est un écrivain, linguiste, pédagogue et enseignant occitan

Issu d'une famille de paysans, il fait ses études secondaires au Lycée Gambetta de Cahors. Après quelques années de professorat à Carcassonne, il devient assistant à Université Paul Valéry de Montpellier.

Très actif dans le domaine de l'occitanisme dès la fin des années 1960, il est connu surtout pour son manuel d'apprentissage de l'occitan languedocien, publié en 1975: L'occitan lèu lèu e plan, une des premières méthodes et des plus fondamentales pour l'enseignement de la langue d'oc. Après sa thèse en 1968 sur Le parler occitan de Couzou en Quercy, il a travaillé comme professeur à l'Université Paul Valéry de Montpellier, dont il est aujourdhui professeur émérite. Il a collaboré à diverses revues comme Viure, Lutte Occitane, Lenga et la Revue des Langues Romanes.

Avec son épouse, Jacqueline, docteur de troisième cycle en Études Romanes, il participe à la rédaction de l'Encyclopédie Bonneton, Le Lot, 100 lieux pour les curieux. En collaboration avec le Cercle occitan de Sète, il a participé à l'édition de la grammaire inédite du parlé sétois écrite par Gustave Terond, parue en 2002.

Bibliographie - Wikipédia

  1. L'occitan lèu-lèu e plan. Traduction des conversations et corrigé des exercices : l'occitan selon le parler languedocien, Omnivox International, 1977
  2. L'occitan lèu-lèu e plan = L'occitan vite et bien : l'occitan selon le parler languedocien Nouv. éd. rev. et augm. pour la partie sonore, Omnivox, 1977
  3. L'occitan lèu-lèu e plan = L'occitan vite et bien : l'occitan selon le parler languedocien, Omnivox, 1975
  4. Gaston Bazalgues et Jacqueline Marty-Bazalgues, À la découverte des noms de lieux du Quercy et des communes du Lot : Toponymie lotoise, Aubenas, Gourdon : Éditions de la Bouriane et du Quercy, juin 2002, 133 p. (ISBN 9782910540166, OCLC 219575343, notice BnF no FRBNF40220401)
  5. Sempre los camps auràn segadas resurgantas : Mélanges offerts au professeur Xavier Ravier Presses universitaires du Midi article de Gaston Bazalgues : Un conteur populaire : Pierre Verlhac (1868-1955), instituteur, félibre, franc-maçon et résistant quercynois [archive]
  6. De pech en combe : randonnée à travers le vocabulaire du Haut Quercy, les Éditions du Bord du Lot, 2019
  7. Ecritures populaires : conter, réciter et chanter à Sète avant Georges Brassens Institut d'Estudis occitans, 2002
  8. L'occitan : de la scripta médiévale au patois, 1996
  9. Inventaire lexical de quelques constructions de pierre sèche sur le causse de Gramat, 1996
  10. Uc de Saint-Circ et Uc Faidit, 1996
  11. Les textes régionalistes dans les manuels scolaires, 1991
  12. La diglossie franco-occitane, 1983
  13. Identité, diglossie et provincialisme dans l'œuvre de Claude Peyrot (1709-1795), 1982
  14. Un diccionari lengadocian-francés del sègle XVIII, 1977
  15. Dictionnaire languedocien-français : Saint Hippolyte-du-Fort : 1798, Université Paul Valéry, 1974
  16. La jarjalhada Roumieux, Louis (1829-1894), Centre d'Estudis Occitans, 1973
  17. Cançons causidas Gelu, Victor (1806-1885), Centre d'Estudis Occitans, 1972
  18. Le parler occitan de Couzou en Quercy : thèse présentée , 1968

Mariage en Pays d'Olt

Mariage en pays d olt

Assister à l’échange du consentement des époux décrit dans les Rituels du diocèse de Cahors aux XVe et XVIe siècles. Avant l’apparition du mariage civil en 1792 il n’existait que le mariage religieux, monopole de l’Église formulé par le Droit Canon, le Catholicisme étant alors religion officielle du Royaume.

Mais avant de porter l’anneau nuptial, variées étaient les épreuves à franchir dans un environnement de superstitions. Notre découverte en 1981, grâce au témoignage de Louise Andral (Calès), de la Cròsa del Drac située en amont du moulin de Cougnaguet dévoile que les bruits de siphon étaient attribués à une puissance infernale. Pierres, dolmens, menhirs et, à Rocamadour, le verrou légendaire, avaient le pouvoir de procurer la fécondité tout comme l’Épée de Roland.
Le mariage était très codifié. Proverbes, lieux de rencontre, coutume du Mai fleuri des fiancées et de la ramada, contrat de mariage, dot, remariage, charivari. Symbolisme des fleurs et des plats du repas de noces, récitation des compliments et monologues, chants. Rite de la soupe poivrée. Vie maritale, nouement de l’aiguillette, maris battus.
Rencontre avec un couple contemporain de la Grande Guerre : Prosper et Joséphine Floirac du canton de Gramat. Mutations de l’après-guerre.

Jacqueline Bazalgues est Docteur en Études Romanes. Thèse consacrée aux Méridionaux dans le théâtre du XVIIe siècle. Recherches relatives aux perceptions identitaires élargies aux combattants lotois pendant le conflit. Édition scientifique des Lettres de Marcelin Prosper Floirac publiées en 2000 aux Archives du Lot.
Publications universitaires sur les Compliments et Monologues pour mariage. Conférences. Collaboration aux recherches de Gaston Bazalgues, auteur en 1968 d’une thèse sur le parler du Causse (chemins, points d’eau et constructions
à pierre sèche…), Noms de lieux du Lot (2002), De Pech en Combe (2019) aux Éditions du Bord du Lot.