POIRRIER Alain

 

 

Photo 61

 

Roman policier - roman

Après vingt ans de carrière dans la police dont dix au "36 quai des Orfèvres", Alain Poirrier termine sa carrière au Mans, sa ville de naissance. Longtemps sauveteur plongeur dans l’armée de l’air, Alain Poirrier se décrit comme un amoureux des plages Landaises. C’est donc tout naturellement qu’il se retire sur le Bassin d’Arcachon où il s’adonne depuis, à sa passion : l’écriture.

 

Les veuves noires

 

Paru dans Sud-Ouest 24-03-2015

Un 5ème Polar Pour Alain Poirrier

Alain Poirrier est un homme d’écriture passionné avec beaucoup d’inspiration et un parler attachant. Il fait ses premières armes dès l’âge de treize ans avec des histoires de western puis plus rien jusqu’en 2002, date du décès de son fils Florent, où il reprend l’écriture comme dans une espèce de catharsis. Depuis, sa production de polars est impressionnante, qu’on en juge plutôt : « De la neige sur Arcachon », « Obsession meurtrière », « Les Dominos de la vengeance », « Mantes religieuses » et le tout dernier, « La mort derrière la porte », sorti officiellement le 22 mars avec une dédicace de l’auteur sur le site de la discothèque Pacha plage de Gujan. Ce nouveau teichois s’est aussi lancé dans le roman avec « La ferme du ruisseau » et le « D’une vie à l’autre » qui relate l’amour de deux adolescents dans les années 60 et qui sort bientôt des presses.

« J’écris régulièrement à partir de 23 heures jusqu’à 4 heures du matin. Les faits ont toujours lieu sur le Bassin que je connais bien pour avoir passé quinze ans dans l’armée de l’air en qualité de sauveteur plongeur à Cazaux », confie l’auteur.

Une intrigue à Arcachon

Reconverti dans la police, cet enquêteur retraité trouve l’inspiration dans des faits divers ou vécus à l’occasion de ses affectations tant en police judiciaire qu’en commissariat de sécurité publique. « Lire un polar, c’est aussi lire la vie. On ne doit découvrir l’assassin qu’à la fin du livre, c’est le style de l’enquête que je préfère » écrit Alain Poirrier dans la revue d’Aide à l’autoédition d’auteurs de février 2015 (A4PM). Alors, où nous emmène son dernier polar ? Tout simplement à Arcachon où deux enquêtrices mènent un travail de fourmis sur une femme sauvagement assassinée d’une décharge de chevrotines, une traque qui les mènera jusqu’à Madrid. L’auteur ne s’arrête pas là. Dans les tuyaux se prépare un nouveau roman pour 2016 sur un tueur en série de couples où l’action se passe à Bordeaux.

Régis Farcy

Prix : 17 euros port compris. Contact : http://alain-poirrier.blogspot.fr

 

Revenir en haut de la page.