RIEU Gilles

 

 Gilles rieu

"Sur les pas des treize toiles", avec Cécile et Gilles RIEU à Rocamadour

 

Gilles Rieu, Amadourien, et sa fille Cécile seront au 6ème Salon des écrivains Régionaux qui se tiendra le dimanche 7 septembre au Champs aux Pauvres à Rocamadour. Gilles Rieu est un artiste globe-painter. Cette appellation d'artiste, il tient beaucoup car c'est une manière de vivre, la liberté de pouvoir partir, vivre au contact des gens et non pas au-dessus des gens. Avec sa fille ils présenteront leur dernier ouvrage "Sur les pas de treize toiles" entre peinture, écriture et voyages.

Rencontre avec Gilles Rieu :

Vous un artiste peintre qu'est-ce qui vous a amené à écrire avec votre fille ?

Il nous confie, Il y a toujours de la littérature, un texte, une phrase qui permet de démarrer. Ce livre, c'est une belle aventure, une réalisation père et fille, l'année unique de la vie où la fille atteint la moitié de l'âge de son père. L'idée c'était de faire quelque chose qui fasse trace, puisque je travaille dans tout ce qui est trace, devoir de mémoire, côté palimpseste, de superposition. Mais celui-ci c'est vraiment une aventure. Et celui-là c'est un tout premier "DEVOIR DE MÉMOIRE".

Vous avez déjà un parcours dans le monde de l'édition ?

J'ai réalisé quelques livres, une quinzaine dont un qui est une œuvre, c'était une série limitée, j'avais passé trois mois à Jérusalem. Je comptais peindre mais c'était une époque très dure et j'ai décidé de faire des grands dessins avec des feutres indélébiles, du thé, du café, des pigments que j'ai trouvés dans les souks, il devait y en avoir 250 j'en ai fait 100, il n'y a pas eu deux livres semblables.

Comment en êtes-vous venu à l'écriture ?

Après un parcours atypique : Travailleur social de formation, cela fait 25 ans que je vis de la peinture. Le passage social à la peinture, de l'altruisme, s'occuper des autres, j'ai eu envie de m'occuper de moi, je pense que le seul luxe c'est le temps, l'espace et la liberté. J'ai eu l'envie de vivre quelque chose qui était une passion, au-delà de la passion qui permet de vivre, une manière de vivre différente, l'envie de sortir de l'abus du pouvoir, du salariat, d'une injonction supérieure et de pouvoir décider de sa vie comme on l'entend.

www.gillesrieu.com

Revenir en haut de la page.