Alain ADAM

ARISTOPHANE AVAIT-IL DE L’HUMOUR ?

 

Aristophane, poète comique grec

Un peu aède, avait-il de l’humour ?

Fallait-il, à l’époque, un plan orsec

Pour de l’ironie, fixé les contours

« La paix », les « grenouilles », ses deux principales œuvres

Sont parvenues jusqu’à nous, après un long périple

Il fallait qu’Aristophane aille à la manœuvre

Pour nous faire parvenir ses talents multiples

Quatre cents ans au moins avant notre ère

On riait, sans doutes, en se tenant les côtes

L’humour, on n’en fait pas vraiment mystère

Aurait-il déridé ce brave Aristote ?...

Plus au sud, dans la bonne ville d’Abydos

Souriait-on de ses saynètes turbulentes

Peut-être même jusqu’au faubourgs de Knossos

Etait-on pliés de rire, même jusqu’à Bysance ?

Peut-on imaginer une même façon de se divertir

Dans l’antiquité ouverte à l’esprit

Que sait-on du boyau de la rigolade

Peut on, avec raison, décrypter en sanskrit

Ce qui faisait se bidonner ces peuplades

Riait-on des mêmes choses, avec candeur

Le déclenchement bruyant des rires, était-il

Conditionné par la verve des auteurs

Même sur les rives de sable du Nil ?...

Aristophane, poète comique grec

Faisait-il coasser la plupart des grenouilles

Qui enjambaient les nénuphars au sec

C’est ce que nous révèlerons les fouilles

A la recherche des textes gravés dans la pierre

Pour débusquer l’ironie entre les lignes

Pour comprendre  les tables des matières

Quand Aristophane s’expliquera par signes…

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Revenir en haut de la page.