La Truffière aux Livre Rocamadour (46500)

BIYI Sandrine

Logo editions du halage

Sandrine Biyi est l’auteur de la série La Dame de La Sauve, l’histoire de Brunissende des Aygues (parue aux Editions Vents salés). Cette jeune fille mi sarrasine mi occitane, qui découvre le pays de son père à leur retour de Jérusalem, deviendra la Dame de La Sauve après une vie passée à soigner et à s’opposer aux diktats de son époque, le Moyen Age.

Après avoir exploré le Moyen Age du XIIème siècle avec, entre autres,  la construction de l’abbaye de La Sauve Majeure au cœur de l’Entre Deux Mers (dans l’actuelle Gironde), Sandrine Biyi est allée voir du côté d’Agen et du catharisme. Son livre Cathares, qui sort le 11 mars 2016, édité par Les éditions du halage, s’adosse à la grande Histoire pour nous faire pénétrer au cœur de la vie des cathares du XIIIème siècle dans un petit village de l’Agenais. Au travers de la vie de ses trois héros Prunelle, Trojan et Loup, nous  découvrons la vie des Cathares, scandée par leurs croyances en un homme perfectible et leur respect du christianisme premier. Leur raison d’être est de vivre au plus près de la simplicité christique, ce que l’église de l’époque tolère mal.

Sandrine Biyi est passionnée d’histoire médiévale qu’elle a étudiée avec exigence et rigueur. L’écriture est pour elle une façon merveilleuse de raconter de belles histoires.  Elle ne souffre pas les approximations historiques et, par exemple, vérifiera très précisément, avant de parler d’une plante utilisée au Moyen Age, qu’elle était effectivement présente sur le territoire à cette époque là.

Il est passionnant de l’écouter, avec son bel accent du Sud Ouest qu’elle ne cherche ni à dissimuler ni à corriger, s’enthousiasmer par tout ce qu’elle a découvert des connaissances des simples par les moines des abbayes ou les techniques de construction utilisées au Moyen Age. Mais, par dessus tout, ce qu’elle veut sans cesse, c’est mettre en avant la tolérance, le respect des différences, le refus des religions inquisitrices mais également, montrer des femmes  porteuses de leur destin. Ses personnages  forts  irriguent ses romans et nous donnent à voir une autre époque qui n’est pas sans ressemblance avec la nôtre.

Sandrine Biyi a obtenu le prix Saint Estèphe en 2012 et le prix d’Aquitaine du Lion’s club en 2012 également.

Sandrine Biyi est l’auteur de la série La Dame de La Sauve, l’histoire de Brunissende des Aygues (parue aux Editions Vents salés). Cette jeune fille mi sarrasine mi occitane, qui découvre le pays de son père à leur retour de Jérusalem, deviendra la Dame de La Sauve après une vie passée à soigner et à s’opposer aux diktats de son époque, le Moyen Age.

Après avoir exploré le Moyen Age du XIIème siècle avec, entre autres,  la construction de l’abbaye de La Sauve Majeure au cœur de l’Entre Deux Mers (dans l’actuelle Gironde), Sandrine Biyi est allée voir du côté d’Agen et du catharisme. Son livre Cathares, qui sort le 11 mars 2016, édité par Les éditions du halage, s’adosse à la grande Histoire pour nous faire pénétrer au cœur de la vie des cathares du XIIIème siècle dans un petit village de l’Agenais. Au travers de la vie de ses trois héros Prunelle, Trojan et Loup, nous  découvrons la vie des Cathares, scandée par leurs croyances en un homme perfectible et leur respect du christianisme premier. Leur raison d’être est de vivre au plus près de la simplicité christique, ce que l’église de l’époque tolère mal.

Sandrine Biyi est passionnée d’histoire médiévale qu’elle a étudiée avec exigence et rigueur. L’écriture est pour elle une façon merveilleuse de raconter de belles histoires.  Elle ne souffre pas les approximations historiques et, par exemple, vérifiera très précisément, avant de parler d’une plante utilisée au Moyen Age, qu’elle était effectivement présente sur le territoire à cette époque là.

Il est passionnant de l’écouter, avec son bel accent du Sud Ouest qu’elle ne cherche ni à dissimuler ni à corriger, s’enthousiasmer par tout ce qu’elle a découvert des connaissances des simples par les moines des abbayes ou les techniques de construction utilisées au Moyen Age. Mais, par dessus tout, ce qu’elle veut sans cesse, c’est mettre en avant la tolérance, le respect des différences, le refus des religions inquisitrices mais également, montrer des femmes  porteuses de leur destin. Ses personnages  forts  irriguent ses romans et nous donnent à voir une autre époque qui n’est pas sans ressemblance avec la nôtre.

Sandrine Biyi a obtenu le prix Saint Estèphe en 2012 et le prix d’Aquitaine du Lion’s club en 2012 également.

 

Couverture roman cathares 1   Article de thomas jonckeau png 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Article 1                Article 2